Injection toxine botulique (Botox ou Vistabel) pour le front, à Lille

Médecine esthétique - traitement des rides

Présentation de l'injection de toxine botulique pour le front

À l’origine, les médecins utilisaient la toxine botulique pour corriger le strabisme de l’enfant, les tics du visage et les clignements incontrôlables de l’œil. Les premières autorisations de mises sur le marché sont apparues à partir de 1990 pour certaines indications pathologiques. C’est un ophtalmologue canadien qui s’est aperçu que ses patients traités par la toxine botulique avaient moins de rides autour de l’œil.

Le principe de la toxine botulique consiste en l’utilisation des propriétés de relaxation musculaire de ce produit. Il ne s’agit pas d’un comblement. Le but est de réduire l’action des muscles situés au niveau du front et des sourcils, pour atténuer les rides horizontales et verticales, provoquées par la contraction des muscles. L’intervention permet de lisser les reliefs cutanés, obtenir un effet rajeunissement par relâchement de la tension musculaire ainsi qu’un effet préventif et protecteur contre le vieillissement quand le traitement est entretenu sur le long terme.

injection front page

Pour qui et pourquoi une injection de toxine botulique pour le front ?

Les injections de toxine botulique s’adressent aux personnes supportant mal les signes de vieillissement de la peau. C’est une alternative intéressante à des interventions esthétiques plus lourdes comme le lifting, les injections de comblement permanent, etc…

Comment l'injection de toxine botulique pour le front se déroule-t-elle ?

Contre-indication médicale

Pour les femmes, il convient de prévoir de venir sans maquillage ou de l’enlever avant les injections. Il est très important de minimiser les risques de saignement des régions traitées qui précèdent les injections et les 15 jours qui les suivent.

Certaines maladies neuromusculaires comme la myasthénie sont contre-indiquées pour ce traitement. Le fait d’être enceinte, même de quelques jours, nécessite impérativement de repousser la date des injections après la grossesse et l’arrêt de l’allaitement éventuel. En cas de doute, il convient d’effectuer les examens nécessaires. La toxine botulique est contre-indiquée en cas d’hypersensibilité connue à la neurotoxine botulinique A ou à la sérum-albumine, et de traitement par les aminosides.

Vous devez également respecter un certain nombre de précautions :

  • Si vous êtes soigné(e) par ailleurs par des injections de toxine botulique pour des spasmes pathologiques, si vous avez eu un épisode de paralysie des muscles de la face, si vous souffrez d’une maladie neuromusculaire ou de troubles de coagulation, vous devez impérativement en informer votre chirurgien. Celui-ci jugera alors avec votre médecin la manière de procéder s’il y a lieu.
  • Si vous prenez des médicaments anticoagulants ou aspirines ou antibiotiques, ou si vous avez un ennui de santé quelconque, vous devez impérativement en informer votre médecin.

D’une manière générale, vous ne devez pas hésiter à mentionner à votre praticien le moindre problème de santé rencontré. Vous devez également lui faire part de toutes vos interrogations et mentionner tous les traitements dont vous avez pu faire l’objet ou dont vous faites encore l’objet.

Technique

Le traitement sera réalisé selon les habitudes de votre médecin. Ce traitement consiste en une série d’injections au niveau du visage. L’aiguille est très fine et les injections sont habituellement peu douloureuses.

Durée

Le traitement est de l’ordre de quelques minutes.

Type d’anesthésie 

Dans la grande majorité des cas, aucune anesthésie n’est nécessaire puisque les injections sont peu douloureuses. Chez certains patients très sensibles, on peut utiliser une crème anesthésiante superficielle.

Type d’hospitalisation 

Il n’y a pas d’hospitalisation nécessaire pour ce traitement.

Cicatrices 

Ce traitement ne provoque aucune cicatrice.

Suites normales d'une injection de toxine botulique pour le front

La gestion de la douleur et de la fatigue 

Quelques rares effets indésirables peuvent apparaître. Ils sont transitoires :

  • Rougeurs : ne persistent généralement pas au-delà de 3 à 6 jours.
  • Ecchymoses : rares, ne perdurent que quelques jours.
  • Œdèmes : un gonflement, le plus souvent autour des yeux peut s’installer 4 à 5 jours.
  • Troubles de la sensibilité : sensation de tension ou de fixité du front, de la bouche ou du cou, suivant les zones injectées, ainsi qu’une modification de la sensibilité, souvent liée à une sensation de cartonnement, peut persister quelques jours.
  • Douleurs fugaces oculaires ou faciales : s’avère tout à fait exceptionnelle

N’hésitez pas à contacter votre praticien à la moindre inquiétude.

Délai avant résultat définitif

Les résultats sont visibles au bout de quelques jours mais, pendant 15 jours environ, les effets sur le visage peuvent être variables avant de finir par stabiliser. Après la première séance, le résultat dure en moyenne 3 à 6 mois, qui à terme, pourra être renouvelé.

Cette injection a pour but d’apporter une nette amélioration, et non d’atteindre la perfection. Les injections doivent être pratiquées plusieurs fois avec des intervalles de 3 à 6 mois afin d’obtenir une stabilité du résultat. Les résultats sont plus durables à partir de la deuxième injection (6 à 8 mois). Il est recommandé de ne pas rapprocher à moins de 3 mois les séances d’injections afin d’éviter l’effet « vaccin » qui provoque une résistance.

Risques et complications potentielles d'une injection de toxine botulique pour le front

Les risques envisageables les jours suivant l’opération

Les risques post-opératoires sont très rares après un traitement comme les injections de toxine botulique. Les éventuelles complications connues à ce jour sont les suivantes :

  • Maux de tête
  • Ptosis des sourcils
  • Ptosis des paupières
  • Gêne au sourire et à la déglutition (lors d’injection dans les lèvres)
  • Sécheresse oculaire
  • Contraction paradoxale d’un muscle et trouble de la mimique
  • Diplopie (vision double)
  • Réaction allergique
  • Nausées, vertiges
  • Fatigues, fièvre, syndrome grippal
  • Sécheresse cutanée ou buccale

Il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience que toute injection au niveau du visage comporte toujours une petite part d’aléas.

Prix d'une injection de toxine botulique pour le front

Informations de prise en charge par la Sécurité sociale

En cas de traitement pour soulager les douleurs neuropathiques, ce traitement peut éventuellement justifier d’un remboursement partiel par la sécurité sociale.

Prix

Les injections de toxine botulique coûtent 250 euros.

Notre méthodologie opératoire

Des médecins et chirurgiens à votre écoute.

Cheminement consultation

Consultation

Une intervention chirurgicale n’est jamais anodine : c’est pourquoi chaque nouveau projet initié avec nos clients débute par une consultation avec l’un de nos chirurgiens. Cette entrevue nous permet de vous conseiller et de répondre à l’ensemble de vos interrogations.

Cheminement opération

Opération

Une fois nos clients avertis et informés sur les étapes de leur intervention, un rendez-vous est planifié pour la réaliser. Faire appel à l’expertise du Cabinet Archimed, c’est s’assurer d’une opération réalisée avec minutie et d’un accompagnement complet.

suivi post op méthodologie

Suivi post-opératoire

L’accompagnement de nos experts ne s’arrête pas à l’intervention chirurgicale : en effet, un suivi post-opératoire est réalisé pour traiter les éventuelles corrections, mais aussi les étapes de cicatrisation et vous assurer une satisfaction optimale.

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?